•  

    Ecoutez "Ma chanson.net"

     

    et les suivantes qui composent

    un "album.net"  intitulé "Chansons internotes"

     

           2. Collé à la Terre          

    3. L'ombre

    4. Du fond de l'eau

    5. Midi

    6. Un ego sans égal

    7. Amour maison

    8. La fontaine aux chansons

    9. Le buzz

     10. Société humaine

      11. Assurbanipal

    12. Labyrinthe

     

     Arrangements, instruments, chœurs, enregistrements : Bernard Leroux  http://bernardlhermitte.eklablog.com/

    Piano : Christian Perrot

    Choeurs, chant 8 : Louise Taburet

     

     Paroles et musiques : Jean-Luc Taburet SACEM

     Textes : voir pages des chansons depuis la liste

     

     

     

    Ceci n'est pas une chanson...

     

    Entre rien et pas grand chose

    Il y a mes refrains et ma prose

    Pourtant je voudrais vous chanter

    Ces temps complètement barrés

     

    Sans être auteur dans la Pléiade

    Grand compositeur de ballades

    Je peux aider, rendre service

    Porter mes vers à l'édifice

     

    Et puisque nous sommes en guerre

    Contre un virus totalitaire

    Je veux écrire, tel un trouvère

    Une chanson de gestes barrières

     

    Plus de copains aux alentours

    Moins de câlins et moins d'amour

    Mais je continue à proposer

    Paroles et musiques accouplés

     

    Dans ce moment si médical

    C'est un soin, un besoin vital

    Même traité d'insignifiance

    Ecrire répond à une urgence

     

    Sans être Hugo, Brel ou Homère

    A peine artiste imaginaire

    Pour une plume, je préfère

    Une muse à la muselière

     

    Loin des palmes académiques

    De la panacée, du remède magique

    Ecrire un poème ou un texte

    Est un tic, un toc, un réflexe

     

    Activité "non essentielle"

    Amas de consonnes, de voyelles

    Ils sont mes refrains et ma prose

    Entre rien et pas grand-chose...

     

       

    "Entre rien et pas grand-chose"  Décembre 2020

     

     

     

     Ah, et puis... une dernière petite chose

    J'avais dit... de l'art... pas de l'arthrose !

     

     

  •  

    Paroles et musique : Jean-Luc Taburet SACEM 2022

     

    Ecouter "La gazelle et le blaireau"

     

     

    Elle habitait près de Sarcelles

    Lui, du côté de Longjumeau

    Elle, tout au bout d'une ruelle

    Lui, dans un immeuble très haut

     

    Elle aimait le tulle et la dentelle

    Les robes amples ou en fuseau

    Lui, portait ceinture et bretelles

    Sur une chemise à carreaux

     

    Et pourtant, ils se sont rencontrés X2

     

    A l'apparition de la belle

    La réaction de Roméo

    Fut de dire, Dieu me harcèle

    Que voilà un joli museau

     

    Il est tombé dans l'escarcelle

    Elle est tombée dans le panneau

    Elle a quitté sa balancelle

    Pour mener la vie de château

     

    Car, voyez-vous, ils se sont aimés

    Ils se sont aimés

     

    Blottis dans leur citadelle

    Ils vivaient en tourtereaux

    Imaginant même la nouvelle

    Qui fait acheter un berceau

     

    Elle aimait la vie culturelle

    Le ciné, les concerts, les expos

    Il appréciait les décibels

    Des conversations de bistrot

     

    Et pourtant, ils se sont aimés X2

     

    Après le temps de l'étincelle

    Et quelques années au fourneau

    Le rustaud et la demoiselle

    En vinrent à se trouver moins beaux

     

    Et comme l'histoire est cruelle

    Qu'elle est toujours à fleur de peau

    Que l'amour n'est pas éternel

    Bref, on connait le scénario

     

    Et pourtant, ils se sont aimés

    Et pourtant

    Et pourtant, ils se sont aimés

    Et pourtant, ils se sont quittés

     

     

     


    3 commentaires
  •  

    Paroles et musique : Jean-Luc Taburet SACEM 2022

     

    Ecouter "Les petites fourmis"

     

     

    Comme les petites fourmis

    Comme les petites abeilles

    Durant notre vie

    On est tout pareil

     

    L'essentiel est consacré au labeur

    On naît, on travaille et puis on meurt

     

    La la la la la

    La la la la lère

    La la la la la 

    La la la la la 

     

    Même si on oublie, avec le bonheur

    On naît, on travaille et puis on meurt

     

     

     


    4 commentaires
  •  

    Paroles et musique : Jean-Luc Taburet SACEM 2022

     

     

    Ecouter "Te délocalise pas"

     

     

    Te délocalise pas

    Et reste auprès de moi

    Si tu partais là-bas

    Je deviendrais quoi

     

    Te délocalise pas

    Loin de mon coeur, de mes bras

    Si tu partais là-bas

    Ce serait la fin de moi

     

    T'en va pas à Pékin

    Ce n'est pas ton chemin

    En allant à Beyrouth

    Tu ferais fausse route

     

    T'en va pas à Vegas

    Tu sais, la chance passe

    Et même à Caracas

    Ce serait pile ou face

     

    Te délocalise pas

    Et reste auprès de moi

    Si tu partais là-bas

     Je deviendrais quoi

     

    T'en va pas à Venise

    Il n'y a plus de marquises

    Ne va pas à Vérone

    Tu n'y connais personne

     

    Si tu partais à Vienne

    Faudrait que tu reviennes

    Même sur le fleuve Amour

    Tu penserais au retour

     

    Te délocalise pas

    Et reste auprès de moi

    Si tu partais là-bas

    Mais, je deviendrais quoi

     

     

     


    8 commentaires
  •  

     Paroles et musique : Jean-Luc Taburet SACEM 2022

     

     

    Ecouter "La dictature du fric"

     

     

    On apprend en marchant

    Que le monde est marchand

    Que le moindre devient important

    Quand il se traduit en argent

     

    On comprend petit à petit

    Que toute chose a un prix

    C'est pas d'aujourd'hui, mais t'inquiète

    Tout ici se vend et s'achète

     

    Rien de bizarre ou polémique

    Mais si la vie est chaotique

    C'est parce qu'il y a un gros hic

    La dictature du fric

     

    C'est la lutte finale

    De la doctrine commerciale

    Faire de toi un consommateur

    Eternel frustré, emprunteur

     

    Pillage pour le business

    Pour la survie de nos espèces

    Le ciel bleu pourrait s'effondrer

    Mais faites pousser la monnaie

     

    Du premier sou métallique

    A la conquête frénétique

    Un peu de blé, un tas de briques

    La dictature du fric

     

    On voit que le pouvoir

    S'appelle Euro, Yen ou Dollar

    Que l'économie, la finance

    Exercent la vraie gouvernance

     

    Si tu ne comprends pas l'action

    Envisage la corruption

    L'argent plus fort que les états

    Qui, alors, te protégera

     

    S'il y a un blème dans la logique

    Dans notre vie démocratique

    C'est par un fait hégémonique

    La dictature du fric

     

      


    5 commentaires
  •  

    Paroles et musique : Jean-Luc Taburet SACEM 2022

     

     

    Ecouter "Avec"

     

    Il est un petit mot unique

    Dans le vocabulaire basique

    Quelques lettres entre A et C

    Dont on ne pourrait se passer

     

    Dans le répertoire du vocable

    Il n'est pas au rang des notables

    On ne met pas, sur lui, l'accent

    Mais il est, ô combien, présent

     

    Il a un petit côté ouzbek

    Polonais, hongrois ou tchèque

    Mais de Nice à Perros-Guirec

    Que serions-nous sans "avec"

     

    Par son caractère attachant

    Il nous rend moins seuls, moins distants

    On peut parler de rôle social

    Car il est un lien convivial

     

    Il n'invite pas à l'exclusion

    Mais favorise l'acceptation

    C'est un fabuleux compagnon

    Un véritable trait d'union,

     

    Il a un petit côté ouzbek

    Polonais, hongrois ou tchèque

    Mais de Nice à Perros-Guirec

     Que serions-nous sans "avec"

     

    Pour les filles comme pour les mecs

    Des plus âgés aux jeunes blancs-becs

    Pour les athées, pour les évêques

    Que serions-nous sans "avec"

     

    Sa plus belle propriété

    Est de marier, est d'accorder

    Et moi, je l'aime à chaque fois

    Qu'il se glisse entre toi et moi

     

    Il a un petit côté ouzbek

    Polonais, hongrois ou tchèque

    Mais de Nice à Perros-Guirec

     Que serions-nous sans "avec"

    Et de Perpignan à Dunkerque

    Que serions-nous sans "avec"

    De Menton jusqu'au Guilvinec

    Que serions-nous sans "avec" 

    Et de Tahiti au Québec

    Que serions-nous sans "avec"

     

     

     

     


    13 commentaires
  •  

    Paroles et musique : Jean-Luc Taburet SACEM 2021

     

     

    Ecouter "Aux confins du confinement "

     

    J'ai exploré tout récemment

    Des territoires, des continents

    Des univers, des éléments

    Du plus petit au plus grand

     

    Par un couvre-feu médical

    Dans l'écho vide et sidéral

    Il a fallu se replier

    Dans son bocal aseptisé

     

    Peut-on être con, finement

    Ou intelligent, tout bêtement

    J'ai essayé en voyageant

    Aux confins du confinement

     

    Pendant que je voyais les foules

    Tenter de ne pas perdre la boule

    Comme une souris pour la science

    J'étais au coeur de l'expérience

     

    A bord d'un vaisseau immobile

    Dans un espace temps inutile

    J'ai encore agrandi la toile

    D'une vision originale

     

    Refrain

     

    Avec mon hamster et mes chats

    Sous le ciel de la véranda

    Avec nos casques et nos visières

    Nous avons changé d'atmosphère

     

    Et sur le plafond de ma chambre

    Des astres venus se détendre

    Entre mon lit et mon divan

    J'ai dépassé les firmaments

     

    Refrain

     

     

     


    14 commentaires
  •  

    Paroles et musique : Jean-Luc Taburet SACEM 2021

     

    Avec la participation de Louise, Fantine et Toinette...

     

    Ecouter "De la joie"

     

    Pour nos coeurs tourmentés

    Nos esprits manipulés

    Et nos vies maltraitées

     

    Pour nos amis éloignés

    Nos parents isolés

    Et pour nos enfants bâillonnés

     

    De l'amour, du bonheur, de la joie

     

     

     


    9 commentaires
  •  Paroles et musique : Jean-Luc Taburet SACEM

     

     Une chanson que je voulais reprendre pour améliorer la réalisation musicale et étoffer le texte. Finalement, j'ai opté pour la solution la plus simple en publiant cette version ancienne... et antienne...

     

    "Il était presque onze heures et, au Commissariat aux Archives, où travaillait Winston, on tirait les chaises hors des bureaux pour les grouper au centre du hall, face au grand télécran afin de préparer les Deux Minutes de la Haine... "1984" George ORWELL

     

      

    Ecouter "Dis-moi qui tu hais"

     

    Dis-moi qui tu hais

    Et je saurai qui tu es

    Ma question antienne

    Car quoi qu'il advienne

    A chaque jour suffit sa haine

     

    Certains voient des patrons partout

    Des grands bourgeois, des rapetout

    Avec des mémères à toutous

    Aux beaux manteaux, aux gros bijoux

     

    D'autres voient partout des gauchos

    Des anarcho-syndicalos

    Des bobos et des intellos

    Qu'ont pas le vrai sens du boulot

     

    Refrain

     

    D'autres ont la phobie des couleurs

    Le rouge et le noir, ça peut faire peur

    Jusqu'à donner sous la frayeur

    Sa voix aux pires inquisiteurs

     

    Au château ou à la maison 

    La parano donne le ton

    Journaux, radios, télévisions

    Partout complot, conspiration

     

    Refrain

     

    Beaucoup voient chez l'autre un râleur

    Un assisté, un profiteur

    Et surtout, un enquiquineur

    Mais on est l'autre

    Pour les autres

     

     

     


    6 commentaires
  •  

     

    Au restaurant, au cinéma

    Il faut montrer son profil bas

    Fournir toutes les informations

    Du carnet de vaccination

     

    Pour te poser devant l'écuelle

    Faut être à jour de tes rappels

    Quitte à secouer un peu la puce

    Avant de manger ta salade russe

     

    Quand tu étais jeune têtard

    Tu te voyais en roi, en star

    Puis t'es devenu un avatar

    Maintenant, tu n'es plus qu'un code bar

     

    Entre l'agneau et le mouton

    Tu as droit au rab d'injonctions

    Mais on n'en fera jamais trop

    Tellement un plat, c'est beau

     

    A l'intérieur ou en terrasse

    Si une allergie te terrasse

    Tu peux te rendre à l'hôpital

    Sans risquer un refus fatal

     

    Refrain

     

    Avec les mouvements de foules

    Des vagues à la grosse houle

    Sans-culottes ou jaunes gilets

    La populace peut inquiéter

     

    Est-ce un virus que l'on contrôle

    Par le contenu d'une fiole

    Ou notre avenir qui s'affiche

    Toute une vie sur une fiche

     

    Pour siroter un apéro

    Un petit café, au bistrot

    Manger une pizza, un boeuf mode

    Montre leur ton Q...R code

     


    8 commentaires
  •  

     

    Musique publiée le 9/08

    réalisation : bof... avec la forme vocale du moment

    SACEM 2021

     

     

    Ecouter "Seringua"

     

    On s'est rencontrés autrefois

    Sous les branches d'un seringa

    Elle était maquillée, soignée

    Moi, j'étais tout serein et gai

     

    Elle avait une robe à fleurs

    Aux belles formes et couleurs

    Devant cet appel au péché

    J'suis dev'nu complètement piqué

     

    Sous les branches d'un seringa (bis)

     

    J'ai appris de la jeune fille

    En parlant de fil en aiguille