• L'Amiral

     

     

    J’avais la gloire et les sourires

    Quand on venait me voir partir

    J’étais un célèbre marin

     

    Mon père regardait d’un autre œil

    Mes études brisées sur l’écueil

    Je ne serais pas son dauphin

     

    Tous les moussaillons de la côte

    Parlaient de moi comme des apôtres

    Je n’avais alors que des copains

     

    Un jour les affaires ont tourné

    Mon bateau, j’ai dû le céder

    A peine une bouchée de pain

     

    Depuis ma vie est un enfer

    Et je descends verre après verre

    On m’appelle plus que machin

     

    Et même au café du commerce

    J’entends les blagues les plus diverses

    Sur les caprices du destin

     

    On me rejette de partout

    Et parce que je suis sans le sou

    On dit que je suis un bon à rien

     

    Comme ici je n’existe plus

    Je me tourne vers l’inconnu

    Où il paraît qu’il y a quelqu’un

     

    Hey, l’amiral

    Sur ton vaisseau, dans les étoiles

    Regarde-moi, dans ce carnaval

    Est-ce que tu trouves ça normal

     

    Hey, l’amiral

    Toi qui sais tout en général

    Dis-moi ce que j’ai fait de mal

    Pour qu’on me traite comme un animal

     

    Hey, l’amiral

    Du milieu de ces cannibales

    Veux-tu que je t’envoie une carte postale

    Pour te montrer comment je m’étale

     

    Hey, l’amiral

    Descends un peu de ton piédestal

    Avec des fleurs, quelques pétales

    Et viens me remonter le moral

     

    Paroles et musique : Jean-Luc Taburet

    SACEM 2013


  • Commentaires

    1
    Lundi 29 Février 2016 à 22:21

    très beau texte....vraiment  ....même s'il est  triste je l'apprécie...il en faut si peu pour sombrer du jour au lendemain !!! il faut s'estimer heureux lorsque l'on garde une situation correcte !!! il est vrai aussi que le regard et le jugement des gens changent du tout au tout !!!

    je t'offrirais bien des fleurs pour te remonter le moral yes

    2
    Lundi 29 Février 2016 à 23:21

    Hey l'ami, râle pas, tu es sur un piedestal, celui des stars inconnues, comme moi...wink2

    3
    Mercredi 2 Mars 2016 à 13:10

    interressante cette musique je ne connaissais pas du tout.

    bonne journée 

    nathie

    4
    Jeudi 3 Mars 2016 à 12:53

    Il est bien ce textes! J'ai un texte qui parle aussi des déceptions que nous fait encaisser la vie et de la descente aux enfers causé par l'alcool" Le texte est "p'tit mec de la zone". Nous somme tous des inconnus, dans l'ombre des stars sans pour autant vouloir leurs ressembler; mais quand même!  Un p'tit coup de pouce du destin serait le bienvenu depuis que l'on galère... Je ne compose pas; mais j'écrie des textes de chansons, entre autre... Salutations, A plus, Ghis.

    5
    Vendredi 4 Mars 2016 à 19:22

    Moi j'attends le suivant avec impatience !!! 

    6
    Jeudi 14 Septembre à 11:18

    Bonjour

    beau texte d'une tristesse fine

    en effet tant que tout va on a du monde, des amis, des profiteurs surtout

    et puis le revers, l'echec et si on ne rebondit pas immédiatement et laisse couler le navire plus personne que des emmerdants ou emmerdeurs s'en vont

    et on se retrouve alors seul et sans aide, les plus sincères amis restent si il y en a

    moi j'ai déjà fait le menage autour de moi, je prefere parfois etre seul qu’en mauvaise compagnie,

    surtout je ne veux pas entendre ou subir drames, mauvaises pensées, divers maux, je fuis et ne me retourne pas sur ces mauvaises gens

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :