• Echecs et maths

     

    Paroles et musique: Jean-Luc Taburet SACEM 2018

     

     

     

     

     

    Une case en plus, une case en moins

    Au bout du compte, ça fait combien

    Le jour se lièvre, et me voilà peint

    Il y a des chats gris, il y a des chagrins

     

    On m'a rangé dans un tiroir

    Sur l'étagère d'une drôle d'histoire

    J'ai des idées plein l'entonnoir

    Tombées dans un trou de mémoire

     

    Une case en plus, une case en moins

    Au bout du compte, ça fait combien

     

    Je ne marche pas dans ce jeu de l'oie

    Je comprends pas les règles, ni les lois

    Génie ici ou cancre là

    A l'arrivée, t'es chocolat

     

    Je préfère, avec toi, la marelle

    Ne dire que des choses essentielles

    Tu es mon havre, mon pain, mon miel

    Passe-moi le poivre, donne-moi le ciel

     

    Une case en plus, une case en moins

    Au bout du compte, ça fait combien

     

    A mon école chansonnière

    Je fais des ballades buissonnières

    De mes ampoules littéraires

    Ne vient pas toujours la lumière

     

    A quoi bon vouloir, sur la ville

    Voir briller son nom, son nombril

    En haut des frontons inutiles

    Sur une affiche, trouver asile

     

    Une case en plus, une case en moins

    Au bout du compte, ça fait combien

     

    J'ai rendez-vous en au-delà

    Avec la page d'un agenda

    Que la grosse main d'un Bouddha

    A déjà marquée d'une croix

     

    Et puisque je suis en calcul

    Beaucoup moins doué qu'une vésicule

    J'irai, alors, prendre ma place

    Là-bas, tout au fond de la classe

     

    Une case en plus, une case en moins

    Au bout du compte, ça ne sert à rien

     

    Il y a toujours une addition

    A la fin des opérations

    On retient surtout ce que l'on rate

    Echecs et maths

     


  • Commentaires

    1
    Mardi 30 Octobre à 14:07

    Bonjour Jean-Luc

    Je n'écris pas souvent de commentaires mais j'aime toutes les chansons que tu composes et chantes

    Bravo pour celle-ci

    Bisous

    2
    Mardi 30 Octobre à 15:01

    Hé, lumineux texte, où la force des mots éclipsent le sens profond, qu'on ne saisit qu'avec plusieurs écoutes! Avec des pépites à extraire.

    Musicalement, ça balance, une balance de mieux en mieux maîtrisée...

    Bravo, le fort en thèmes!

      • Mercredi 31 Octobre à 11:18

        J'espère, en effet, que tout bien pesé... ça balance, mais, comme c'est dur le piano... surtout quand on n'est pas pianiste...!

    3
    Mercredi 31 Octobre à 09:34

    "On retient surtout ce que l'on rate"... t'es dur là, y a de belles choses aussi qu'on n'oublie pas ! lol !

    Jolie chanson sur le thème des jeux de la vie !

    Bonne journée

      • Mercredi 31 Octobre à 11:26

        Très juste et fort heureusement, Luck, elles nourrissent la nostalgie et définissent généralement le bonheur que l'on a du mal à conjuguer autrement qu'à l'imparfait... après, les plus, les moins... sans doute l'état d'esprit d'un moment...

    4
    Jeudi 1er Novembre à 08:44

    Je revendique le droit d'avoir une case en moins
    ... ça me permet de laisser de la place pour l'inconnu !
    en tout cas, cette chanson n'est pas vide de sens
    j'ai de la place pour la comprendre sans passer par la case départ 
    bonne journée
    amicalement
    Bernard 

      • Jeudi 1er Novembre à 15:37

        Repasser par la case départ en recevant 20 000 francs (la version du monde d'avant...) on peut même y croire...

        Merci Bernard !

    5
    Jeudi 1er Novembre à 10:28

    Bonjour

    superbe texte et quels jeux de mots,

    de l'humour tout en balançant les bonnes idées eh eh eh

    il ne manque pas de case pour faire ce petit divertissement

      • Jeudi 1er Novembre à 15:40

        Merci, Philippe ! Compliqué ces histoires de cases parce que justement... ce n'est pas toujours tout blanc ou tout noir...

    6
    Vendredi 2 Novembre à 20:01

    Des jeux de mots forts bien trouvés....des petites phrases qui m'interpellent (Par exemple : Sur une affiche, trouver asile)......y a pas à dire, j'apprécie toujours autant !!! Mais j'ai quand même l'impression de passer à côté d'un sens caché à cette chanson ....Grrrr va falloir que je repasse creuser un peu clown.....si tu savais comme j'aimerais parfois être dans la tête des paroliers......mais tous ces petits mystères font partie du charme sarcastic

    Bises et bon weekend 

     

    PS : en ce moment j'écoute énormément ta chanson "Plus il y aura".....je trouve vraiment que c'est une de tes plus belles réussites 

     

      • Samedi 3 Novembre à 11:53

        Bonjour Christine et merci pour ta fidélité... l'écriture d'une chanson peut être, malgré le thème, ludique voire jubilatoire... J'aime jouer avec les mots dans la mesure où cela permet de jouer également avec les idées. Quand un de mes artistes et auteurs préférés écrit "vie violence ça va de pair", cela va bien au-delà du jeu de mots https://www.youtube.com/watch?v=z2uraGAG6PQ . Dans la formulation que tu évoques, il peut y avoir des résonnances avec d'autres mots dans le texte pour un sens et l'utilisation de ce terme au sens du refuge que constitue la création, avec la notoriété (pour d'autres...) qui peut en résulter...  certains (encore les mêmes...) ont l'affiche pour eux tout seuls et puis d'autres ont, éventuellement, une toute petite case... Après, une "œuvre" est une proposition et une chanson, comme une peinture, peut volontairement présenter des contours flous ou semblant mal définis permettant à chacun de voir ou entendre en fonction de sa sensibilité... 

         

        "Plus y aura" est une chanson précieuse pour moi... dans cette version, il y a Louise et Bernard qui a réalisé l'arrangement... la musique est de Dominique Plot, il est à la basse, son instrument de prédilection, dans "Peau noire" et "Squatters"... il est dans "Absences"... il était un musicien de talent... et mon ami...    

         

         


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :